PSA va publier les consommations « réelles » de ses modèles

Suite au DieselGate Volkswagen, PSA Peugeot Citroën s’engage à plus de transparence encore et a décidé de publier des chiffres de consommations réels.

Le DieselGate de Volkswagen n’en a pas fini de bouleverser les comportements des conducteurs comme des constructeurs. Si les premiers seront plus vigilants sur les chiffres de consommation qu’on leur présente désormais, les seconds cherchent quant à eux, et par tous les moyens, à ne surtout pas être amalgamés à ce qui s’est passé chez Volkswagen.

C’est ainsi que le Président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Carlos Tavares, vient de demander à ses équipes d’ingénierie de mener des travaux de vérifications en ce qui concerne les contrôles antipollution et les processus de conformité, de faire des propositions d’améliorations.

« Sous contrôle d’un organisme indépendant »

Dans un communiqué publié ce lundi 26 octobre, PSA explique qu’il a procédé à une revue approfondie de la situation concernant les polluants et les consommations de carburant. Le but étant de se rapprocher au maximum des conditions réelles d’utilisation par les automobilistes, et de publier, dès que possible, les consommations en usage client « sous le contrôle d’un organisme indépendant ».

Et alors que de nouvelles normes sont actuellement en cours d’adoption au niveau européen, à Bruxelles, baptisées WLTP, et visant justement à se rapprocher au maximum des conditions réelles d’utilisation (RDE) : « PSA rappelle qu’il soutient pleinement l’introduction dès 2017 de cette nouvelle norme (WLTP et RDE), plus représentative de conditions réelles d’utilisation ».

PSA au-dessus de tout soupçon

moteur-diesel-hdi-680x400

PSA profite également de ce communiqué issu ce 26 octobre pour rappeler que « ses véhicules n’ont jamais été équipés de logiciel ou de dispositif permettant de détecter un test de conformité et d’activer un dispositif de traitement des polluants, y compris les NOx (Oxydes d’Azote), qui serait inactif en usage client ».

Par ailleurs PSA rappelle qu’il a prélevés 4.300 véhicules de manière aléatoire dans ses usines en 2014, afin de vérifier la conformité de sa production en matière d’homologation.

 

Source: Auto Plus