Pour Volvo, l’autonomie révolutionnera l’assurance auto

Le constructeur suédois en est convaincu, l’essor de la conduite automatisée devrait entraîner une restructuration radicale de l’assurance auto.

Le projet Drive Me décliné à Londres dès 2017, et déjà présent à Göteborg ou encore en Chine, des véhicules à la pointe de la conduite autonome : c’est peu dire que Volvo a fait de la voiture autonome l’une de ses priorités. Mais si le constructeur voit dans ses technologies l’une des solutions les plus à même de réduire l’accidentologie et la mortalité routière, il n’en oublie pas pour autant l’un des acteurs majeurs du marché, les assureurs.

Se basant sur des études menées par le NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) aux États-Unis, le constructeur explique en effet que l’introduction de la conduite autonome pourrait réduire « de 80 % les accidents d’ici 2035 ». Résultat : « Le secteur de l’assurance n’aura d’autre choix que de réagir à cette lame de fond qui va révolutionner son business model ». Et Volvo d’avancer quelques chiffres : « Selon une étude de Swiss Re et HERE, publiée début mars, le montant des primes d’assurance qui pourrait s’évaporer rien qu’en 2020 » serait de 20 milliards de dollars dans le monde.

 

Source: Flot Auto