Peugeot promet des voitures autonomes en 2020

«Dès la prochaine génération de la Peugeot 508, et en tout état de cause à partir de 2020, vous aurez des véhicules PSA disponibles à la vente avec cette technologie-là», a expliqué le PDG du groupe sur BFM Business avant l’ouverture du salon automobile de Francfort (Allemagne) .

Ces véhicules bardés de capteurs, calculateurs et autres caméras sont déjà à l’essai chez PSA. «Nous avons obtenu les premiers l’autorisation pour faire ces tests-là, évidemment dans des conditions très encadrées», a ajouté le patron de PSA. Quatre C4 Picasso en pilote automatique vont pouvoir évoluer sur les routes de Vélizy-Villacoublay (Yvelines) autour de son centre de recherche.

Plusieurs industriels et acteurs du net comme Google sont aussi sur les rangs pour développer ces technologies et les initiatives se multplient. A Bordeaux, la ville a obtenu une dérogation à la loi. Du 5 au 9 octobre, deux véhicules intelligents de l’Institut Vedecom, un d’Akka Technologies et un de Valéo pourront rouler dans la zone du lac au milieu du trafic des salariés qui se rendent dans les très nombreux bureaux du quartier. Néanmoins, chaque véhicule devra être supervisé par un ingénieur capable de reprendre la main en cas de problème. Par ailleurs, à partir de l’an prochain autour du quartier de Versailles Satory (Yvelines), une navette autonome pourrait acheminer des passagers de la gare au centre-ville.

Ces projets sont développés dans le cadre du plan de la «Nouvelle France industrielle» annoncé par Emmanuel Macron, le ministre de l’économie.

Si une récente étude a dévoilé que le français étaient plutôt prudents sur les voitures autonomes, l’un des obstacles principaux reste la législation. Actuellement, la convention de Vienne, qui réglemente la forme de panneaux de vitesse dans 84 pays, impose au conducteur d’être maître de son véhicule en permanence, quelles que soient les circonstances.

 

Source: Le Parisien