LES HUMAINS BIENTÔT INTERDITS DE CONDUITE ?

Visionnaire, Elon Musk croit autant en l’électrique qu’en la conduite autonome. A tel point qu’il pense que les humains sont trop dangereux au volant…

Une fois de plus le débat de l’homme face à la machine revient sur le devant de la scène. Si chez BMW on s’amuse à voir qui drifte le mieux entre les deux, chez Tesla on prend l’idée de conduite autonome très au sérieux. A tel point qu’Elon Musk verrait bien des autos sans conducteurs du tout. Pour le patron visionnaire de la firme de Palo Alto, la conduite des humains est « trop dangereuse ». Pire, pour lui la conduite autonome devrait devenir la norme… et il pense nécessaire d’interdire la conduite des humains !

Ces propos prononcés lors d’une conférence tenue avec le PDG Jen-Hsun Huang de NVIDIA, la société qui fournit les processeurs des Tesla Model S, ont rapidement fait le tour du monde.

Calmer la polémique

Après ses propos, Elon Musk a vite voulu calmer la polémique. Et a préféré se raviser un peu, expliquant que « Tesla resterait toujours en faveur des personnes au volant de leur voiture, et le restera ».

Très optimiste sur toutes les technologies autonomes, il a expliqué que le développement de la conduite autonome « est plus facile que les gens ne le pensent ». Et de préciser que pour le moment, le plus dur concerne ce qui se passe entre 25 et 80 km/h : « c’est là qu’on rencontre le plus de choses inattendues », comme des piétons par exemple. « Au-delà, tout devient plus facile pour la conduite autonome ». Selon Elon Musk, Tesla serait capable de proposer une technologie entièrement autonome d’ici un an. Mais avec tout ce que cela nécessite en termes d’infrastructures et de nouvelles lois, elle n’est pas encore sur le point d’arriver de série !

 

Source: Road&Track / Crédit photo: Tesla magazine