Le patron d’Audi veut révolutionner nos villes

Rupert Stadler a appelé les pouvoirs économique et politique à mettre en œuvre la digitalisation des infrastructures urbaines pour une mobilité intelligente.

Le patron d’Audi veut révolutionner nos villes. « Les villes devront être aussi intelligentes que les voitures de demain ». Dans le cadre d’un récent discours prononcé à la Conférence Economique de Berlin, Rupert Stadler a annoncé la couleur. Le patron d’Audi veut voir les infrastructures urbaines se moderniser et encourage pour cela leur digitalisation. « 75 % des infrastructures de l’année 2050 n’ont pas encore été construites. C’est une grande opportunité d’uniformiser les standards du système d’exploitation de la ville du futur », a-t-il assuré. Son but ? Créer une mobilité intelligente « pour plus de sécurité, d’efficience, de durabilité et une meilleure qualité de vie ».

Des feux de circulation connectés

Ainsi, le dirigeant allemand a-t-il lancé les premières pistes de cette révolution digitale. Des pistes qui évidemment épousent les dernières technologies Audi. Ainsi, en citant le « stop-light online », le système qui permet à un véhicule de calculer la vitesse optimale pour circuler sans s’arrêter, Stadler a assuré que « si tous les feux de circulation d’Allemagne étaient connectés », il serait possible de « réduire la consommation de carburant de 900 millions de litres par an, soit un réduction des émissions de CO2 de plus de 2 millions de tonnes ».

Le Piloted Parking pour gagner de la place en ville

Le patron d’Audi a également assuré qu’avec le « piloted parking », le système qui permet aux conducteurs de garer leur véhicule sans avoir à se trouver à l’intérieur de celui-ci, l’espace requis dans les parkings serait réduit d’un tiers « puisque il n’est plus nécessaire de laisser un espace pour que le conducteur entre et sorte de la voiture. Ainsi, les villes gagneront de la place, notamment pour le stationnement ».

 

Source: auto-journal.fr