Conso/Emission: PSA lance l’opération transparence

PSA vient de s’associer à une ONG indépendante pour mener à bien ses tests sur les consommations et les niveaux de pollution réels de ses modèles.
Fin octobre, pour rassurer ses clients et ne pas être mis dans le même sac que Volkswagen, PSA Peugeot Citroën s’engageait à plus de transparence et annonçait la publication prochaine des chiffres de consommation en usage réel et des véritables niveaux d’émissions polluants de ses véhicules. Un mois plus tard, ce processus est lancé. Pour mener à bien ces tests, le groupe français vient en effet de s’associer à un organisme indépendant : Transport & Environnement (T&E), une ONG reconnue sur le plan international qui milite depuis des années pour un transport plus intelligent et plus écologique en Europe. Elle sera chargée d’auditer et de valider le procédé, la réalisation des essais et l’évaluation des résultats des tests.

Premiers résultats au printemps

Les mesures de la consommation en usage réel seront ainsi effectuées et officialisées d’ici le printemps 2016. Les principaux modèles particuliers de PSA seront testés « sur des routes ouvertes à proximité de Paris (en zone urbaine, extra-urbaine et sur autoroute) dans des conditions de conduite réelles », explique le constructeur.

« Les niveaux d’émissions de polluants des véhicules particuliers euro 6.2, notamment les oxydes d’azote (NOx) », seront eux passés au crible d’ici le printemps 2017.
Aider les consommateurs à choisir les modèles les plus sobres

« Cette initiative innovante démontre clairement qu’un constructeur automobile et une ONG indépendante peuvent parvenir à un accord au bénéfice de l’information des clients. Elle mettra également en lumière les technologies de pointe développées par PSA Peugeot Citroën pour contribuer à améliorer la consommation de carburant », a déclaré Carlos Tavares, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën.

De son côté, Jos Dings, Directeur de T&E, a expliqué que « ces mesures réelles des émissions de CO2 et des consommations de carburant en usage réel aideront les conducteurs à choisir les modèles les plus sobres ». « Ces informations bénéficieront aux consommateurs, à la santé publique et à l’environnement », a-t-il ajouté.

 

Source: Auto Plus