AUDI DÉVELOPPE LE DIESEL DE DEMAIN

Audi a inauguré une nouvelle usine, non pas dédiée à la fabrication automobile mais à la production de l’e-diesel, un gazole synthétique neutre en CO2.

 

Les constructeurs travaillent à l’élaboration du carburant de demain. Alors que le groupe Daimler lançait en début d’année un programme d’essai pour évaluer l’efficacité d’un nouveau biocarburant à base d’éthanol cellulosique, Audi vient lui d’inaugurer une nouvelle usine pilote à Dresde, en Allemagne. Ouvert en partenariat avec les sociétés technologiques Climeworks (Suisse) et Sunfire (Allemagne), ce site produira du diesel issu de l’eau, du CO2 et de l’électricité verte. Ce carburant, baptisé Audi e-diesel et faisant partie de la famille e-fuels, les carburants Audi de demain, pourra « être incorporé à quelconque ratio avec du diesel fossile », précise la firme.

e-diesel, e-gasoline, e-gaz, e-ethanol…

 

L’implication d’Audi dans le développement de carburants neutres en CO2 ne date pas d’aujourd’hui puisqu’elle a débuté en 2009 avec l’ouverture d’une usine à Werlte, au nord-ouest de l’Allemagne, laquelle produit depuis du méthane synthétique (Audi e-gaz), nécessaire notamment à l’A3 Sportback g-tron.

 

Audi conduit également des projets de recherche avec le groupe français Global Bioenergies sur l’e-gasoline, l’essence nouvelle génération, et avec la compagnie américaine Joule pour produire l’e-ethanol. Le but pour le constructeur ? S’affranchir du pétrole et des carburants fossiles et réduire ainsi son empreinte énergétique.

 

Source : Auto Plus